et

Histoire du #projet d’une classe de 2nde: tout commença dans un #lycée près d’un #château.

Vint une artiste, une association, des @étudiants, une #carrière d’ocre... Et tout finit par un #banquet.

 
sortiecarriere.html

Idées d’Après (alias Idap) est une jeune association qui s’est donnée pour mission de faire des ponts entre des disciplines et de promouvoir la médiation scientifique, culturelle et numérique in situ. Ses membres se sont associés à l’initiative des enseignants de cette classe de seconde en se proposant d’aider les élèves à raconter l’histoire « du sol au plafond » en mobilisant leur créativité et les outils numériques pour mieux matérialiser les ponts entre les disciplines concernées.

sortiecarriere.html

Pour y parvenir Idap a animé, fin novembre, un premier atelier de deux heures avec les élèves. La démarche, totalement participative, a d’abord consisté à dessiner le « réseau social des archevêques de Capestang ». En effet, une histoire, c’est avant tout des personnages (de l’évêque au pigment) et des interactions. Quoi de mieux pour rendre compte de la vie sociale médiévale que de présenter ces interactions en reconstituant le réseau social du personnage principal ?

Des moments clés de la réalisation du plafond ont ensuite été choisis et remis dans l’ordre. Puis, les élèves ont pu identifier les « briques de connaissances » pertinentes à mobiliser à chacune de ces étapes en les écrivant sur des post-it. Un travail par ateliers a permis à plusieurs petits groupes de proposer des manières originales de raconter chacun de ces chapitres (sous forme de vidéo, de maquette, de chanson, etc.). Ce sont tous ces éléments qui sont réunis sur ce site

La complicité, l’entrain et la participation ont été les maître-mots. Ces deux heures ont été un moment privilégié pour raisonner autrement, essayer de sortir de la logique habituelle des cours cloisonnés qui s’enchaînent comme les lignes sur une feuille à carreaux. En bonne Petites Poucettes nous avons cherché à poser des bases pour ces petits moments magiques où tout d’un coup les liens se font et donnent l’impression d’un peu mieux comprendre le monde.

‘’L’objectif d’Idap est d’arriver à faire prendre conscience que des éléments isolés de connaissance peuvent servir à appréhender une réalité complexe. Nous sommes aussi particulièrement attentifs à stimuler la curiosité et à montrer qu’établir des liens entre les matières peut être source de plaisir dans l’apprentissage.’’

                                                                                Florine, Cédric et Vivian (Idap)

Pour retracer les différentes étapes du projet le défi collectif était de réaliser un compte-rendu original et interdisciplinaire de ce que les élèves découvrent de ce thème.  Original car numérique et interactif, en s’appuyant sur les possibilités des outils à la disposition du lycée. Interdisciplinaire car mobilisant des éléments du programme de plusieurs matières : SVT, histoire mais aussi géographie, arts-plastiques, économie, chimie ou encore français.