et passa commande d’un plafond peint

#Histoire d’un puissant archevêque, en son château, qui commanda un plafond coloré à un artiste...

Et tout finit par un banquet.

 

Au milieu du XVème siècle, Jean puis Louis de Harcourt décident de «terminer» la salle d’apparat du château par l’ajout d’un somptueux plafond. Influencé par une mode espagnole en vigueur dans la région de Narbonne, l’archevêque souhaite que ce plafond comporte des «closoirs» peints.


Il contacte alors un artiste local de grand talent, comme nous le racontent à leur manière nos troubadours Louis, Lucas, Pierre et Damien.

puissant.html
colore.html
Le détournement/appropriation de l'histoire 
Un évêque du Moyen-Âge qui passe commande de son plafond par téléphone ? Un amoureux courtois du 15ème siècle qui met du gel et des lunettes de soleil ? Une visite du château façon manga ? S’approprier le patrimoine, le projeter dans son monde pour mieux le comprendre, s’amuser aussi pour le plaisir d’apprendre, tel est l’esprit de la démarche. L’intervention d’une plasticienne et la rigueur des enseignants ont permis d’y parvenir sans pourtant perdre les repères historiques et académiques qui donnent pleinement son sens à l’histoire.cours.htmlcours.htmlshapeimage_4_link_0shapeimage_4_link_1

Pour peindre, l’artiste utilise des matériaux locaux. Il fait notamment venir des ocres depuis la carrière de Roussillon...